Après Stéphanie Salman, c’est Thomas Picos, président du comité communication, qui nous raconte son WAQ !

 

> Bonjour Thomas, peux-tu te présenter ? 

Je m’appelle Thomas, je suis Breton installé à Québec depuis janvier 2016, j’ai créé Kap — Tactiques Numériques, une filiale de ma société française.

J’en suis donc à mon deuxième hiver ici (oui, quand tu ne viens pas d’ici, tu comptes en hivers, pas en année ^^) avec ma blonde et mes deux enfants et on se considère comme bien intégrés et habitués au climat, la clé étant d’avoir du fun, même sous la neige !

Après 10 ans en Bretagne, passionné de sports nautiques, j’ai dû m’adapter et troquer le surf et les crêpes pour la planche à neige et la poutine, mais je dois dire qu’on s’y fait très bien (mes kilos en trop approuvent ce message).

 

> Depuis combien de temps participes-tu au WAQ ?

C’est mon troisième WAQ cette année et je l’ai fait à chaque fois avec une étiquette différente. Je suis arrivé la première fois avec la délégation française du WAQ 2015 et dès les premiers pas dans la neige, mon associé français a décidé que ce serait moi qui m’installerais ici (coucou Fabien <3)

Le WAQ a été pour nous décisif dans notre projet puisque c’est là qu’on a rencontré notre futur nouvel associé (coucou Carl) avec qui nous allions créer Kap, 6 mois plus tard. La deuxième édition (2016 si vous suivez) a été faite en tant que bénévole avec Charlie (et Tristan, cœur sur vous) et c’est là que j’ai pu voir l’envers du décor et aussi montrer au monde mes talents de breakdancer et de chanteur… #FAUX  (notons qu’à ce stade, la dignité était repartie en France).

On m’a proposé en septembre dernier de prendre la direction du comité des communications du WAQ et, comme un fou, j’ai dit oui, voilà où j’en suis aujourd’hui 🙂

 

> Qu’est-ce qui t’a encouragé à t’engager dans l’aventure ?

Il me semble que c’est un juste retour des choses puisque c’est grâce au WAQ et à l’OFQJ que je suis ici et c’est grâce aux nombreux contacts créés que l’agence a connu une si rapide expansion.

 

> Qu’est ce que tu aimes dans le WAQ ?

L’énorme potentiel relationnel et la qualité impressionnante des conférences.

 

> Quelle a été ta conférence préférée ?

J’ai eu un petit coup de cœur pour Robert Scoble l’an dernier, mais je crois que cette année va être vraiment furieuse. Il y a vraiment une grande diversité et un gros niveau, l’équipe Programmation a fait un travail de malade !

 

> Peux-tu nous raconter ton meilleur souvenir du WAQ ?

La fin des 5à7 et le bus jaune qui nous a fait la navette WAQ > St-Roch, ça restera gravé dans les mémoires 😉 (coucou Baptiste).

> Pourquoi tu recommanderais à un ami d’aller au WAQ cette année…

Pour toutes les réponses ci-dessus?

 

>> Découvrez tous les bénévoles du #WAQ2017